LA LOGE MÈRE (Rudyard Kipling)

Il y avait Rundle, le chef de gare, THERE was Rundle, Station Master,

Ackman, de l'intendance,

An' Beazeley of the Rail,
Donkin, de la prison, An' 'Ackman, Commissariat,
Et Blake, le sergent instructeur, An' Donkin' o' the Jail;
Qui fut deux fois notre Vénérable, An' Blake, Conductor-Sergeant,
Et aussi le vieux Franjee Eduljee, Our Master twice was 'e,
Qui tenait le magasin "Aux Denrées Européennes". With im that kept the Europe-shop,
  Old Framjee Eduljee.
lire la suite > faire un commentaire > read english version >

 


 

VOYAGE EN ORIENT ( Gérard de Nerval)

XII. - Macbénach.

Pendant la pause qui suivit ce récit, les auditeurs étaient agités par des idées contraires. Quelques-uns refusaient d'admettre la tradition suivie par le narrateur. Ils prétendaient que la reine de Saba avait eu réellement un fils de Soliman et non d'un autre. L'Abyssinien surtout se croyait outragé dans ses convictions religieuses par la supposition que ses souverains ne fussent que les descendants d'un ouvrier.

lire la suite > faire un commentaire >

 


 

IF (Rudyard Kipling)

Si tu veux voir détruit l´ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir
Ou perdre d´un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir
 
lire la suite ( with english version) > faire un commentaire >

 

 


 

LES SŒURS RONDOLIi (recueil)/MON ONCLE SOSTHÈNE (Guy de Maupassant)

Mon oncle Sosthène était un libre penseur comme il en existe beaucoup, un libre-penseur par bêtise. On est souvent religieux de la même façon. La vue d'un prêtre le jetait en des fureurs inconcevables; il lui montrait le poing, lui faisait des cornes, et touchait du fer derrière son dos, ce qui indique déjà une croyance, la croyance au mauvais œil. Or, quand il s'agit de croyances irraisonnées, il faut les avoir toutes ou n'en pas avoir du tout. Moi qui suis aussi libre penseur, c'est-à-dire un révolté contre tous les dogmes que fit inventer la peur de la mort, je n'ai pas de colère contre les temples, qu'ils soient catholiques, apostoliques, romains, protestants, russes, grecs, bouddhistes, juifs, musulmans. Et puis, moi, j'ai une façon de les considérer et de les expliquer. Un temple, c'est un hommage à l'inconnu. Plus la pensée s`élargit, plus l'inconnu diminue, plus les temples s'écroulent. Mais, au lieu d'y mettre des encensoirs, j'y placerais des télescopes et des microscopes et des machines électriques. Voilà!

lire la suite > faire un commentaire >


 

LA VALLÉE DE LA PEUR ( Arthur Conan Doyle)

 

Un certain samedi soir , McMurdo fut présenté à la loge. Comme il avait été initié à Chicago, il croyait qu'il n'y aurait pas de cérémonie pour son admission. Mais Vermissa s'enorgueillissait de rites spéciaux, et tout postulant devait s'y soumettre. La réunion eut lieu dans une grande salle réservée à cet effet dans la maison syndicale. Une soixantaine de membres étaient présents : ils ne représentaient qu'une faible partie de l'organisation, car plusieurs autres loges fonctionnaient dans la vallée ainsi que sur l'autre versant des montagnes ; elles échangeaient leurs adhérents entre elles quand une affaire sérieuse était montée, si bien qu'un crime pouvait être commis par des étrangers à la localité. Ils n'étaient pas moins de cinq cents affiliés dans tout le district du charbon.

lire la suite> faire un commentaire >

 

 

 

 

 

 

Dans cet espace nous publions des textes d'auteurs connus ou moins connus ayant trait à la franc-maçonnerie